Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 17:57

    Les grands voyages ont ceci de merveilleux que leurs enchantements commencent avant le départ même .

 

 

Hallo !!!!!   ici la voix

 

    Celle de l'UTMB est à Ludo Collet , la voix du ski à Alexandre Pasteur , celle du Tor des Géants ou encore de la Pierra Menta est celle de Silvano .

 

 Incontournable dans la vallée d'Aoste Silvano est un grand professionel au grand coeur qui sait comme personne  chauffer la salle jusqu'à ébullition . La veille du départ , le Tor des Géants était déjà  dans le rouge avec la distribution des dossards et la présentation en grande pompe des favoris de ce Tor des Géants 4ème du nom .

 

  tor-16.jpg

 

Départ du Tor des Géants 2013  dimanche 8 septembre 10H17

 

Je me sens bien dans ce Col d'Arp , nous sommes partis de Courmayeur sous la pluie mais maintenant c'est le soleil qui domine , il est superbe ce premier col et nous basculons encore serrés vers La Thuile ou je croise des visages connus , je rencontre pour la première fois "TROPPER " et sa caméra mobile pour une petite causette entre amis.
Dans la 2ème ascension je reprends en douceur quelques coureurs partis un peu vite et je bascule pour Planaval avec le sentiment de ne pas trop en faire.

Planaval :  Lionel : Tu vas pas un peu vite là !!?????  Moi non non  !!!!! je suis comme dans un fauteuil , t'inquietes lio , je surveille mes puls .

        DSC09493.JPG                                                                          

 

Valgrisenche , 1ère base vie  48ème kilomètre

 

 Un petit arrêt buffet avec au menu Quinoa , St Yorre , galette de sarrazin et soupe chaude et pour arroser tout ça 10cl de concentré de protéines que je prends un peu à contre coeur en sortant du ravito

Quand la route est bien longue on connait la force du Cheval
mais quand la route est difficile et semé d'embuche on finit par douter de sa monture
C'est bien cette incertitude qui fait la beauté du sport et rien d'autre .

 

Je ne suis pas encore dans les pentes raides du refuge de l'épée que je sens que quelque chose à changer , les jambes m'abandonnent et les premiers maux de ventre apparaissent , je m'arrête et remets la veste Lafuma pour tenter de protéger au maximum l'estomac . Le mal est fait et j'enrage d'avoir pris cette portion de protéine de malheur . Pourtant dans la dificulté et comme me le signalera Cyril Cointre un peu plus tard je ne perdrai que peu de temps sur la tête de course sur cette partie .

                 

                         torr9.jpg 

Rhèmes Notre Dame : km65

 

Je m'assieds immédiatement au ravito

moi : Je suis tout malade !!!! 

Virginie : quoi , t'est pas bien ???? ( autour de moi beaucoup de monde sur ce ravito avec notamment Cyril Cointre , Lionel , Antoine Guillon , Fanny Nedelec et Virginie )

Non , je suis pas bien du tout et je crois même que je vais vomir ?, oui je vais vomir !!!!!, t'as pas quelque chose ????, vite , un sac , n'importe quoi !!!!!.

Pas grand chose à dispo mais Virginie trouve très rapidement un container gradué qui fera tout juste l'affaire .

Je le remplis soigneusement jusqu'à la dernière graduation , suit un silence de quelque secondes puis après avoir repris un peu mes esprits j'envoie quelque mots du style , ben je crois qu'y faut que j'y aille maintenant !

 

tor-18.jpg  tor-des-geants-1.jpg

 

Rhèmes Notre Dame - Eaux Rousses se fera dans le dur et il me faudra  dormir 45mn à Eaux Rousses pour enfin retrouver quelque forces .  

 

 

Ravito de Eaux Rousses 60ème kilomètre

 

Moi: je suis toujours aussi mal , je vais perdre trop de temps , faut que je dorme

Virginie : déja !!!!???? , mais la course ne fait que commencer ???

Cyril : si tu le sens comme ça ,  fait le , la course est longue , tu reviendras !!!!!!

Antoine : tu dois d'abord et pendant quelque temps boire de l'eau pour diluer tout ça , ensuite reprendre dès que tu le peux un peu de sucre et ce n'est qu'après que tu pourras à nouveau passer au solide .

Je me change rapidement et me couche sous la tente secours , on s'accorde sur un réveil dans 45mn  je m'endors le temps de compter 2 


A qui sait attendre le temps ouvre ses portes
même si le feu en moi me ronge et m'affaiblit
la flamme même frèle et petite ne s'éteindra pas
après le fond et le feu , la forme et l'espoir
Rejoindre Courmayeur c'est regagner un peu l'estime de soi .

 

Rhèmes  Notre Dame : 

 

Je ne le saurai que bien après l'arrivée et c'est tant mieux mais je suis reparti d' Eaux Rousses  en 17ème position . Pour moi il a fallu tirer un trait sur la possibilité de revenir devant , trop de temps et d'énergie dépensée , petite erreur ? erreur de débutant ? malchance ?  pas le temps de s'éterniser et de se lamenter je me suis mis immédiatemment en mode survie . Je me suis surtout lancé un défi personnel , attraper une 5ème place , la dernière place disponible sur la boite .

 

  Tor24.jpg

Bien manger c'est atteindre le ciel

     
Le plaisir de courir revient petit à petit et je reprends des couleurs dans la descente  qui me mènera à Cogne mais avant cela je fais un petit arrêt au refuge de Victorio Sella ou je mangerai ( enfin et après plus de 7 heures de disette) une tranche de pain et 2 abricots.
Quand l'estomac est agressé comme ce fut le cas pour moi en début de parcours il vous jette comme une vieille chaussette et rejette sans état d'âme tout ce qui se présente .

Heureusement la boisson énergétique Hydraminov neutre a pris durant de nombreuses heures seule le relais nutritionnel.
Après la pluie vient le beau temps , j'ai pu ainsi reprendre une alimentation conforme et du même coup remonter petit à petit au classement .

 

  Tor-21.jpg

 

Cogne : 2ème base vie : 100ème kilomètre : 12ème position

 

Christophe Lesaux est ressorti de la base vie une dizaine de minutes devant moi , je repars d'un bon pas en tenue lègère , encore une petite heure de nuit et je devrais voir poindre le soleil du coté de Goilles , pour l'heure il faut courir et je m'en sors plutôt bien , enfin une portion pour coureur à pied ou l'on peut allonger le pas et profiter du petit matin .

Je rejoins Christophe sur les premières pentes du col Fenètre et nous parlons un peu de cette course folle . Cette année Christophe s'était spécialement préparé  pour cette édition en s'accordant un long temps de repos avant le départ mais une blessure au quadriceps ralentie sa progression , il abandonnera à mi course ( Sassa) la mort dans l'âme et dans la douleur mais il mettra un point d'honneur à être présent sur les points ravitos et à l'arrivée avec nous  les " Frenchies " ( Lionel Trivel et moi même ) . Quelle belle leçon de vie de notre "Gentleman Christophe" .

 

  XTF_8750.jpg

 

 

Refuge du col Fenètre 118ème kilomètre 3mn d'arrêt

 

150 mètres avant le refuge Sonio  je suis gentiment escorté par l'hotesse des lieux et nous arrivons ensemble en bavardant et en petite foulée jusqu'à l'entrée du refuge , applaudissements nourris quand nous entrons , il y a là une quinzaine de personnes et tout le monde y va de son petit mot , bravissimo Patrick !!!!!, vai vai vai !!!! allez le Francés !!!!!!
Comme à chaque fois et sur tous les refuges je remplis mes 2 gourdes de 500ml ( une d'eau plate , l'autre de produit énergétique Effinov) , je bois sur place 2 verres d'eau gazeuse , une soupe claire et salée , quelques raisins et abricots secs et quelquefois un peu de fromage maigre et une tranche de jambon . Mon hotesse m'explique que le refuge est fermé depuis 2012 mais qu'il est ouvert spécialement pour la semaine du Tor . Une des particularités de cette course est que durant la semaine de la course tous les refuges placés sur le parcours sont mobilisés pour devenir des ravitos d'altitude mais aussi des endroits ou les coureurs peuvent dormir ou se mettre à l'abri en cas de mauvais temps .

Quand je sors du refuge on prend soin de m'indiquer la bonne direction ( même si j'ai reconnu cette portion en juillet je me laisse volontiers guider par cette charmante hotesse)

Je me sens bien dans cette dernière partie du col Fenètre , je ne suis plus qu'à une quinzaine de minutes du sommet et j'entends quelques applaudissements qui semblent venir d'en haut , avant de partir du refuge on m'a signalé la présence devant de 2 concurrents ( un Japonais et un Espagnol) , un peu de compagnie me ferait du bien .

La descente vers Donnas est très longue et c'est temps mieux , je rattrape rapidement le concurrent japonais qui semble être en difficulté dans les descentes techniques , nous échangeons quelque mots en anglais mais je ne traine pas , je n'ai pas si souvent l'avantage du terrain et je file à l'anglaise , rapidement je vois poindre le bonnet coloré de Calvo Redondo (ESP)
On fera un petit bout de chemin ensemble mais là encore le terrain plutôt descendant avec des relances incéssantes m'avantage et je signe pour la premiere fois l'un des  meilleurs temps intermédiaire .

 

 

Tor-24.jpgTor-25-copie-1.jpg

 

Donnas 3ème base vie 160ème kilomètre

 

Après cette longue portion ( 8H30 ) je retrouve enfin les miens , je mange rapidement une assiette de riz en compagnie de Jean Claude Banfi et Grégoire Millet , il fait très chaud et j'appréhende comme tous les concurrents la prochaine portion .
Virginie et Lionel me signalent que les ravitaillements suivants sont accessibles et que je pourrai les retrouver à ces 2 points . Je repars de Donnas en bonne forme et bizarrement et contre toute attente les escaliers et les montées très raides qui nous menerons à Sassa puis au refuge Coda ne me poseront pas spécialement de problème puisque je signerai  sur cette portion le meilleur temps intermédiaire  .

                                                    

  tor-des-geants-019.JPG tor-des-geants-020.JPG

Refuge Coda : 180 ème kil

     
L'approche du refuge Coda est un enchantement , cette ligne de crête et ce sentier qui serpente en légère montée, et puis , posé là haut cette batisse en pierre , du solide , du très solide , BIENVENUE au refuge Coda
C'est Maurizio qui m'accueille tout là haut , Maurizio SCILLA , italien et coureur Lafuma , je ne le connaissais pas personnellement mais nous avons ces derniers temps corespondu par mail et c'est d'ailleurs par son intermédiaire que je me suis rendu au Championnat d'Europe de Trail en Italie au mois de Juillet.
Je lui raconte mes malheurs de début de course  en buvant une soupe bien chaude mais il faut déjà repartir et faire un maximum de chemin avant la nuit qui viendra une fois encore et pour la 2ème fois fatiguée les corps .

 

Tor-23.jpg

  tor-des-geants-039.JPG

Description d'une micro sieste à dormir debout sur mon baton de pélerin !

 

     D'abord je cherche un endroit plat sans ravin ni précipice ( pas facile du tout sur le Tor des Géants )  

  Debout en appui sur un bâton , je relâche le haut du
corps et laisse tomber la tête dans les épaules , je ferme les yeux et
j'ai ( à chaque fois ) envie de vomir mais ça ne dure que 2 ou 3
secondes , suit une sensation de bien être . Je vois ensuite et  à chaque fois
la même image , un parallélépipède rectangle qui diminue en taille
de façon très régulière et qui devient mouvant et liquide . J'ai
conscience d'être entre 2 états et je me sens détendu , suit de légers
tremblements ou le corps semble lutté , la main sur le bâton n'éxerce
plus de force , le corps ne parvient plus à se tenir debout , je me
réveille en sursaut et rétablit mon équilibre , il me faut quelque
secondes pour sortir de cet état , me réveiller et savoir ou je suis .
Quant je repars j'ai réellement un regain de force et de dynamisme qui
me fait un bien fou .   

 

 

Ce qui se fait de nuit parait au grand jour
J'ai traversé ces trois nuits en oubliant presque cet artifice si précieux
Paisiblement , sans faire de bruit je me suis petit à petit senti chez moi
Eclairer par la flame des gens que j'aiment  

 

 

tdg2013-premiazione_foto_enrico_romanzi-219.jpg  tor-geants-10.jpg

 

 

 

 

 

tor-des-geants-038.JPG                                        

                                                Un grand BRAVO à tous les FINISHERS de ce merveilleux voyage

 

 

 Pour moi il faudra revenir , la suite du Tor des Géants reste donc à écrire , rendez-vous en septembre 2015 pour la suite et la FIN de cette TORRIDE histoire DE DINGUE !!!!!?

 

Un grand merci pour votre  soutien et en particulier à la KIRTAP TEAM ( VIRGINIE et LIONEL ) , à FANNY pour les soins en course , aux potes coureurs ( Antoine, Cyril , Christophe, Charly, Alain , Vincent ), aux photographes ( Carole Pipolo , Christophe Aubonnet et Vivien Beschet ) , à tous les Franc-Comtois qui étaient sur les chemins et à tous les VALDOTAINS pour leur accueil et leur gentillesse.

 

 vidéo de l'arrivée : link

 

Un ami c'est une route , un ennemi c'est un mur
Tu étais là , comme un enfant tu courais dans tous les sens et moi je riais de te voir ainsi.
Nous avons partagé ces instants et l'air de rien tu m'as fait passé sur l'autre rive
Là ou on se laisse descendre doucement sur l'herbe grasse
vers des instants délicieux , vers Courmayeur . ( Un grand merci à Pascal Balducci)

 

 

 

arrivee-tor-des-geants.jpg

 

Hommage à Yuan yang ( Chine ) disparu sur le Tor des Geants 2013

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lepatricketlavirginiebohard.over-blog.com
  • : Quoi de neuf à l'auberge sur la Roche? Venez partager avec nous nos coups de coeur et notre actualité mais aussi nos recettes, les lectures de Virginie (la patronne), les récits de course de Patrick (le patron) et bien d'autres choses encore .....
  • Contact

PARTENAIRES

 

phytoquant

link 

LOGO-LES-SAISIES-180511665-2003122926

      link 

 

hoka 

link

 

logo odlo

link 

 

images

link       

 

logo petit

 

link 

 

logo-YANOO.png

 

link

 

 

sol-semilla 1c4 

 

link      

 

MapService logo-quadri rvb noir      

 

link 

 

carte de visite (1)

 

 

logo chauffaud

 

link

 

 

telechargement.jpg

link 

 

 

Logo-copie-1

link

Recherche